L’ ERE MEIJI (1868-1912).

Meiji tenno, nom posthume de Mutsuhito (Kyoto 1852-Tokyo 1912), empereur du Japon (1867-1912). Âgé de quinze ans, Mutsuhito succède à son père Komei tenno, inaugurant l’ère Meiji.

L’ ERE MEIJI (1868-1912).

En l’espace de 5 années l’ensemble de la société Japonaise va se transformer radicalement passant de la féodalité à la société moderne. En Avril 1868, l’Empereur Meiji promulgue le « Serment en 5 articles ». C’est le coup d’envoi d’une vague de réformes profondes visant à rattraper le retard du pays sur les pays occidentaux.
En 1868, l’Empereur s’installe à Tokyo, y fonde sa nouvelle capitale et réorganise administration (fin de la féodalité (1871)création du yen suivant le modèle du dollar, service militaire obligatoire, armée suivant le modèle prussien et français, développement de l’industrie et des moyens de communications, instauration de l’impôt sur le revenu). Dés 1885, la démocratisation apparente du Japon est en place : création d’un gouvernement de type occidental, d’un Parlement et deux ans plus tard, rédaction de la première Constitution du pays(1889). Ces changements entraîneront la révolte de la caste des samouraïs mené par Saïgo Takamori réprimé à Kagoshima en 1877.
Les efforts du Japon sont rapidement mis à profit. Il gagne une première guerre sino-japonaise en 1895, et débute ainsi une politique d’expansion territoriale (annexion de Formose par le traité de Shimonoseki de 1895). Mais c’est la victoire contre la Russie en 1905 avec la prise de Port Arthur ( 2 Janvier 1905) et la victoire navale de Tsushima ( 27 Mai 1905 ) qui confère au Japon son rôle de première puissance internationale non occidentale, Avec le Traite de Portsmouth le Japon obtient le sud de Sakhaline karafouto), Port Arthur, le protectorat sur la Corée et la Mandchourie du sud. En l’espace de 3 décennies, l’élève a rattrapé ses maîtres au prix d’un immense sursaut national.
En 1905 le Japon  annexe de la Corée (Khosen).