LA PERIODE KAMAKURA (1192-1333).

Minamoto no Yoritomo (Japonais:源頼朝) (9 mai 1147 – 9 février 1199) est le fondateur et le premier shogun du shogunat de Kamakura au Japon, il a régné de 1192 à 1199.

Deux grands clans de Bushis (Guerriers embauchés par seigneurs locaux pour défendre leurs domaines durant leurs séjours prolongés à la cour) vont s’affronter pour le pouvoir suprême du Japon. Les Taira vont momentanément être les maîtres du pays. Mais ce sont leurs adversaires, les Minamoto, qui vont finalement triompher à la bataille  de Dan-no-Ura en 1185 et installer leur capitale militaire à Kamakura, loin des fastes de la cour de Kyôto. Ce Bakufu (« gouvernement sous la tente ») ou gouvernement militaire est le siège du premier Shogun : Minamoto no Yoritomo.

En 1219, les Hôjô succédèrent aux Minamoto durant un siècle. Ils vont devoir affronter deux grandes épreuves : les invasions mongoles de Kubilai Khan. A deux reprises, celui ci essaya de conquérir l’archipel. Par deux fois (1274 et 1281), sa flotte fut balayée par des typhons, l’obligeant à abandonner. Ces vents salutaires furent appelés « Kamikaze » ( Vents Divins ) par les Japonais. Mais les Hôjô épuisés par ces deux guerres successives perdent le pouvoir.