Nanakusa Gayu ; les 7 herbes

La fête des sept herbes (七草の節句, nanakusa no sekku) est une très ancienne coutume japonaise qui consiste à manger un kayu aux sept-herbes (七草粥, nanakusa-gayu) le 7 janvier (Jinjitsu).

Les nanakusa sont sept herbes sauvages comestibles de printemps. Traditionnellement, ce sont :

  • Œnanthe (seri, Oenanthe javanica)
  • Bourse-à-pasteur (nazuna, Capsella bursa-pastoris)
  • Gnaphalium (gogyo, Gnaphalium affine)
  • Mouron des oiseaux (hakobera, Stellaria media)
  • Lampsane commune (hotokenoza, Lapsana apogonoides)
  • Navet (suzuna)
  • Daikon (suzushiro, Raphanus sativus var. longipinnatus)

Il existe de nombreuses variantes.

Le matin du 7 janvier, ou la veille, on place les nanakusa, la spatule à riz, et/ou un mortier sur la planche à découper et, en faisant face à la direction de la chance, on chante « Avant que les oiseaux du continent s’envolent vers le Japon » en hachant menu les herbes.