Saichō, fondateur dela secte bouddiste Tendai

Moine Saicho
En 805 Saichō de son nom honorifique Dengyō Daishi (767-822), qui revient de Chine, fonde la secte Tendai, mouvance bouddhique japonaise.
L’école associée au monastère Enryaku-ji du mont Hieizan est proche de l’école chinoise Tiantai du bouddhisme mahayanique, se basant essentiellement sur le Sūtra du Lotus. Pronant l’Ekayana, ou véhicule unique, elle comprend des éléments du Chan, de l’ésotérisme shingon et de l’amidisme. Le tendaï est réputé pour ses ascèses extrêmement dures, l’une d’entre elles étant une marche de 1000 jours. Parmi les pratiques, on trouve une forme de méditation particulière, l’étude du sutra du lotus ainsi que les rituels liés aux mandalas japonais de la matrice et du vajra que l’ont trouve dans le Shingon. C’est au sein du Tendaï qu’apparaitront de nouvelles écoles à la période Kamakura, le Zen avec Eisaï et Dogen, l’amidisme avec Honen et Shinran et le retour à la seule pratique du sutra du lotus avec Nichiren.