Todai-ji, la plus grande structure en bois au monde.

le temple Todai-ji à Nara
Le Tōdai-ji est un temple bouddhique situé à Nara, au Japon. Construit tel un « quartier général » d’un réseau de temples à travers les diverses provinces, le Tôdai-ji est le plus ambitieux complexe religieux érigé pendant les premiers siècles de culte bouddhiste au Japon.
Dans l’enceinte du temple se trouve la plus grande construction en bois au monde, le Daibutsuden (Salle du Bouddha), qui abrite une statue géante de Bouddha appelée daibutsu Le bâtiment actuel qui l’abrite est plus petit que le temple originel avec 56 m de long.
A partir de 743, l’Empereur Shômu, ordonna la construction d’une statue de Bouddha (Daibutsu). Les travaux commencèrent en 745, parallèlement au transfert de la capitale à Heijô (l’actuelle Nara) et s’étalèrent entre 745 et 749. Il fut également bâti le Daibutsu-Den, l’immense pavillon qui désormais abrite cette statue. Une grande cérémonie d’inauguration paracheva l’oeuvre le 3 décembre  752. Peu après, le temple parvint à sa forme actuelle avec la construction des appartements monacaux, d’une salle de prédication et des pagodes de l’est et de l’ouest. De tous les temples de type kokubunji, celui de Nara est le plus important.
Tous les bâtiments et monuments du temple durent subir les outrages du temps et de diverses catastrophes naturelles: séisme en 855 qui décapita le Daibutsu. Pour financer les réparations au cours des siècles, le Todai-ji se chargeait de la gestion de domaines privés. Mais suite à un différent entre le temple et le clan Taira, ce dernier décida d’attaquer le Todai-ji. Les troupes de Taira no Shigehira brûlèrent presque entièrement le temple, même le Daibutsu fut détruit en l’an 1180.
Dès 1181, le moine Chôgen s’activa à rebâtir le temple et à collecter des fonds pour les travaux. La reconstruction fut ordonnée et en 1185 eut lieu la cérémonie de consécration du Grand Bouddha; l’inauguration fut célébrée en 1195: le Daibutsu trônait à nouveau. En 1567 le temple s’embrase à nouveau et presque entièrement détruit, à cause d’une guerre de clan. Il fallut attendre l’ère Edo pour que soit véritablement entreprise la reconstruction du temple grâce à l’initiative du moine Kôkei, du mécénat du shogunat d’Edo et des Daimyô. La statue de Bouddha que l’on peut voir actuellement fut inaugurée en 1709. Sa taille n’est qu’aux 2/3 de l’originelle. Les dernières restaurations effectuées sur le Daibutsu-den datent des années 1970. On y prie pour la paix de tout le pays et la prospérité des japonais.