Les geta japonaises

Les geta sont les chaussures traditionnelles du Japon. Bien que plus rares aujourd’hui, elles sont encore portées avec des vêtements comme les yukatas (kimono non doublé, léger d’été) pendant les festivals Matsuri. Elles sont composées du corps (‘dai’), d’une lanière (‘hanao’) et peuvent ou non avoir des semelles ou dents (‘ha’) qui varient en nombre et en hauteur. Ces sabots japonais se portent
pieds nus ou avec des chaussettes japonaises. les ‘geta’ traditionnelles sont en bois brut de Paulownia(‘kiri’)ou en bois laqué.
La geta peut également posséder une semelle en matière plastique dans sa forme moderne
Les différentes formes qui répondent au nom de ‘Geta’ incluent
Geta (à 2 dents) : C’est le style de base de la chaussure geta et le plus populaire (pour les hommes majoritairement).
 
Tengu Geta (ou Ippon Geta / Ippon Ba Geta) : ‘ippon’
signifiant 1, cette geta ne possède qu’une dent centrale, celle-ci peut
être renforcée par 2 autres morceaux de bois. Il n y a pas beaucoup
d’explication sur l’oirgine de ces getas.
Mitsu-ashi Geta (ou Oiran Geta) : les getas à 3 dents sont en général en laque noire et ne se voient que lors des festivals.
Bankara Geta (ou Gakusei Geta) : la geta des étudiants. Les
dents sont plus hautes et surtout se remplacent lorsqu’elles sont usées,
contrairement aux getas traditionnelles faites d’un seul morceau de
bois.
Okobo et Pokkuri : sont des sandales en bois porté par les ‘maiko’ (apprentie
geisha) lors de leur apprentissage. Les ‘Okobo’
sont très grands et permettent de préserver les kimono qui sont très
coûteux.
Les Getas japonaises ont beaucoup évolué avec le temps pour arriver
aujourd’hui à des formes plus modernes et plus occidentales (‘Ukon
Geta’).
Ces produits sont a retrouvé sur Nipponandco.com, dans la catégorie chaussures japonaises

Wakagi Écrit par :